Roman

  • La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker

    La disparition de Stephanie Mailer

    Joël Dicker

     La disparition de stephanie mailer

    Résumé :

    30 juillet 1994. 

    Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers : le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.

    L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.

    Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque. Avant de disparaître à son tour dans des conditions mystérieuses. Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer ? Qu’a-t-elle découvert ?

    Et surtout : que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea ?

    ***

    Mon avis :

    Pour ceux et celles qui ne le savent pas, je suis une grande fan des romans de Joël Dicker depuis la parution de « la vérité sur l’affaire Harry Quebert ». Je ne pensais pas qu’il pourrait faire mieux, du moins, je n’espérais pas aimer autant ce roman. Eh bien, j’avais tort, car j’ai adoré. J’ai commencé ce pavé de 640 pages juste avant Noël et je n’ai pas pu le lâcher avant d’avoir terminé, à peine une semaine plus tard.

    Nous rencontrons, dans ce roman qui se déroule en deux temps avec deux enquêtes qui se superposent, Jesse Rosenberg qui s’apprête à prendre sa retraite, encore auréolé d’avoir résolu l’enquête d’un quadruple meurtre survenu à Orphea vingt ans plus tôt. Le soir de son pot de départ, une journaliste, Stephanie Mailer, vient le voir et laisse clairement entendre qu’il s’est trompé. Puis, elle disparaît…

    Il y a de nombreux personnages dans ce roman de qualité, mais je n’ai eu aucun mal à les garder tous en tête tellement ce roman est bien écrit. C’est à la fois simple dans le style, et j’ai envie de dire tant mieux, et complexe dans la trame qui se déroule sous nos yeux au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture. Et j’ai vraiment passé un excellent moment, téléportée dans les Hamptons et complètement happée par l’intrigue. 

    Bref, un sans-faute pour Joël Dicker qui confirme son réel talent de conteur d’histoires.

    ***

    Extrait :

    — La réponse était juste sous vos yeux, capitaine Rosenberg. Vous ne l’avez simplement pas vue. 

    J’étais à la fois intrigué et agacé.

    — Je ne suis pas sûr de vous suivre, Stephanie. 

    Elle leva alors sa main et la plaça à hauteur de mes yeux.

    — Que voyez-vous, capitaine ?

    — Votre main.

    — Je vous montrais mes doigts, corrigea-t-elle.

    — Mais moi, je vois votre main, rétorquai-je sans comprendre.

    — C’est bien le problème, me dit-elle. Vous avez vu ce que vous vouliez voir, et non pas ce que l’on vous montrait. C’est ce que vous avez raté il y a vingt ans. 

    Ce furent ses dernières paroles. Elle s’en alla, me laissant avec son énigme, sa carte de visite et la photocopie de l’article.

    ***

    Date de parution : 7 mars 2018

    Éditeur : De Fallois

    Nombre de pages : 640 (840 pour le format poche)

    Prix du format broché : 23,00 €

    Prix du format Ebook : 12,99 €

    Prix du format poche : 9,50 €

    Prix livre audio : 23,45 €