Les séries en romance...

 

Les séries…

 

Has been ou toujours d’actualité ?

 

 

Voilà une question que je me pose depuis quelque temps. En effet, il y a encore quatre ou cinq ans, les séries en plusieurs tomes étaient très prisées. On peut ainsi évoquer Crossfire de Sylvia Day ou encore FSOG d’EL James. Toutefois, il me semble que la tendance change en ce moment. La preuve ? Lorsque vous publiez une série, vous constatez qu’entre chaque tome, vous perdez des lectrices. Alors, bien évidemment, il y a celles qui n’aiment pas votre premier roman, et je n’en parlerai même pas. Mais il y a les autres… Celles qui ont aimé, mais qui n’ont pas voulu attendre la suite et qui ont fini par décrocher.

 

C’est d’ailleurs un phénomène auquel je suis confrontée depuis que j’ai décidé d’écrire Ecstasy en 6 tomes et Troublante Obsession en 5 tomes. À peine un roman était-il sorti, qu’on me réclamait la suite à cor et à cri. Bref, une pression pour l’auteur et, surtout, une frustration pour la lectrice qui n’a pas envie d’attendre plusieurs mois avant de connaître la suite des aventures des héros de l’histoire. D’ailleurs, je le comprends parfaitement en tant que lectrice. Par exemple, pour Crossfire, j’ai complètement décroché au troisième tome, parce qu’il y avait quasiment deux ans d’attente entre chaque volet. 

 

Donc, je me suis fait les réflexions suivantes concernant mon travail de romancière.  

 

1/Plus de séries qui dépassent les trois tomes. 

2/Le tome 1 ne peut pas être publié avant que l’intégralité de l’histoire soit écrite. 

3/Le maximum de délai d’attente entre chaque tome ne peut pas excéder 1 mois. 

 

Attention, ces réflexions ne concernent que les tomes sur les mêmes personnages. Il n’est pas fait mention des spin-off. En fait, j’ai l’impression que ce qui est apprécié, ce sont les séries, mais pour lesquelles chaque tome concerne des personnages différents. Ainsi, les héros du tome 1 deviennent secondaires dans le tome 2 et on continue à suivre leurs aventures en filigrane dans les suites. 

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?